Les groupes
voir toutes les dates
> 2 Octobre 2019
L'Arbre Canapas c'est aussi
Prises de bec - Festival JazzContreBand - à 15h30 à la MJC de Chamonix-Mont-Blanc
> 13 Décembre 2019
L'Arbre Canapas c'est aussi
Prises de bec - Evénement privé
> 16 Décembre 2019
L'Arbre Canapas c'est aussi
Les Arts Caméléons - Session #1 du 16 au 21 décembre
> 30 Mars 2020
L'Arbre Canapas c'est aussi
Les Arts Caméléons - Session #2 du 30 mars au 15 avril 2019
FOCUS SUR - 14.02.2019

Liber Azoth

Enregistrement du disque LIBER AZOTH
Sortie prévue en octobre 2019

Le projet Liber Azoth est d’allier ce qui fait le meilleur des esthétiques jazz et classique : la richesse de la structure classique et la diversité sonore et harmonique du jazz (au sens large) d’aujourd’hui, sans fusionner les styles comme dans le third stream apparu à la fin des années 50 qui jazzifie les thèmes classiques ou classisise les standards du jazz.

Le groupe La Table de Mendeleïev existe depuis 10 ans au sein du collectif L’Arbre Canapas. Dans l’esprit des musiques de traverses commun à toutes les formations du collectif, le groupe s’est fixé comme objectif de mettre en musique les 110 éléments chimiques répertoriés. On peut notamment entendre dans cette chimie musicale des réminiscences de John Zorn, André Bauchant, Henri Texier, Steve Reich, Francis Bacon, Ornette Coleman, Le Corbusier, The Roof ou Anthony Braxton.

Les compositions sont organisées en volumes. Elles sont édifiées à partir de références mathématiques, chimiques ou solfégiques : le volume III prend comme formule de base le nombre d’or, le volume IV effectue les premiers mélanges d’éléments chimiques (antimoine, scandium, cérium, hydrogène, bore, arsenic), les volumes V et VI ouvrent de nouvelles voies dans l’exploration et la conceptualisation rythmique. Loin du didactisme, la musique laisse place à l’imaginaire et à la sagacité du public pour découvrir les correspondances entre les éléments et leurs mélodies.

La Table de Mendeleïev poursuit son aventure en invitant à ses côtés une musicienne phare de la scène jazz underground new-yorkaise, l’accordéoniste et électroacousticienne Andrea Parkins. Elle a partagé la scène avec Ellery Eskelin, Jim Black, Fred Frith et Otomo Yoshihide. L’empreinte musicale qu’elle donne aux groupes auxquels elle appartient, son approche iconoclaste du jazz sont autant de marqueurs forts dans lesquelles le quartet se reconnaît.

Ce sont donc 8 nouveaux éléments chimiques spécialement composés pour elle qui vont enrichir le répertoire du groupe : le bismuth, le polonium, l’astate, le radon, le francium, le radium, le rutherfordium et le dubnium. Ce volume façonne et mélange ces huit éléments suivant une formule très ancienne : celle du concerto dont la structure est construite en 3 mouvements.

création, sensibilisation et diffusion des musiques jazz, musiques improvisées et de traverses - Lyon - Bourg en Bresse

| Contact | mentions légales
webmaster : création site internet, développement web, webmaster